Limoges signe pour une approche globale de la santé

Envisager la santé non pas uniquement sous l’angle curatif, mais bien plus largement et plus en amont, en agissant sur les déterminants de manière préventive. Voici le concept d’une charte innovante, « Ville Santé Citoyenne », fruit d’un partenariat entre la Ville de Limoges et l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine.

La santé est une question globale, éminemment politique, transversale, qui ne se réduit pas à la seule pratique médicale. Et si au quotidien, la santé était intégrée naturellement, au quotidien, dans tous les projets, les réflexions et les échanges entre les citoyens. Et si on la déclinait dans l’ensemble des politiques locales au profit du bien-être de la population ? Voilà les axes prioritaires du partenariat entre la Ville de Limoges et l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, signataires de la charte Limoges « Ville Santé Citoyenne » en janvier 2015. Cette charte a convaincu sept autres partenaires pour commencer*.

« Nous n’avons pas souhaité intégrer le dispositif Ville-Santé mis en place par l’Organisation mondiale de la santé. Il s’agissait pour nous d’une initiative différente, innovante et d’une première étape. Quand nous serons organisés, nous demanderons sans doute le label », précise Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, avant d’ajouter « cette orientation n’est pas une compétence obligatoire de la collectivité, il s’agit vraiment d’une volonté politique. Un engagement et une orientation forte pour que la santé soit prise en compte dans la manière de concevoir la ville, dans son organisation et son fonctionnement ». Et l’une des premières étapes consiste à diagnostiquer les causes et les mécanismes par lesquels une ville peut affecter la santé de ses habitants, en proposant des solutions alternatives. Pour porter la démarche, un chargé de mission a été recruté avec la double compétence santé et environnement : Marc Wasilewski, aujourd’hui chargé du développement durable et de la santé au cabinet du maire, est un ancien directeur d’établissement de santé, également consultant et enseignant en développement durable.

Premières initiatives

Les premières actions liées à la Charte ont été mises en œuvre : abattage de bouleaux hautement allergènes dans les crèches et écoles, diagnostic d’une crèche pilote sans perturbateurs endocriniens, formation de l’ensemble du personnel petite enfance aux polluants intérieurs, contrôle de la qualité de l’air dans les ERPERPEtablissement Recevant du Public.  « Par ailleurs, un questionnaire santé-bien être, testé en avril 2016, va bientôt être diffusé pour identifier les problématiques prioritaires des Limougeauds » explique le maire. Durant la Cop21, la Ville de Limoges a souhaité relayer localement la conférence internationale et sensibiliser ses concitoyens aux adaptations nécessaires pour limiter le réchauffement climatique, avec une conférence Santé et changement climatique et une exposition interactive à destination des plus jeunes.

« Il s’agit de mobiliser d’abord les agents de la ville et ceux de l’Agence Régionale de Santé, pour qu’ils intègrent la démarche Ville santé citoyenne, et d’associer ensuite les citoyens, associations… La municipalité croit profondément en cette possibilité d’améliorer la santé de tous de manière très simple, participative et efficiente. »

* la Banque Tarneaud, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Limoges, l’entreprise Legrand, l’Education nationale, la CARSAT, le club de Basket de Limoges et la Mutualité Française Limousine.